Pas de panique sur le Titanic

6 bonnes habitudes pour bien se préparer à écrire un livre
février 13, 2020
Hommage aux anges gardiens de la santé
avril 15, 2020
Voir tout

Pas de panique sur le Titanic

 

 C’est comme ça que je vois la situation actuelle de confinement. On est en train de couler. Si on panique, on va se noyer. Il faut surtout se souvenir qu’il y a des canots de sauvetage sur tous les bateaux.

Comme pas mal de monde, je sens la panique monter partout. Je dois avouer qu’elle s’installe aussi en moi, parfois. J’ai envie de la jeter par-dessus bord. Mais je comprends que je dois l’accueillir. Tout est dans la façon de lui ouvrir les bras. Je l’accueille parce que j’en ressens le besoin, mais je n’ai pas envie de la garder longtemps en moi. Je lui murmure des paroles rassurantes et je pratique le lâcher-prise tous les jours. Je dois dire que l’incertitude me colle de plus en plus à la peau.

Je suis consciente qu’on doit maintenir le cap. Même si la tempête se lève tranquillement et qu’on la voit venir de loin, on doit se résoudre à la traverser. Pas seulement pour nous, mais pour tout le monde.

Tout se trouvera dans la manière qu’on aura de s’outiller, de s’entendre et de transmettre de l’amour en soi et autour de soi. Je crois que les mots que l’on se donne peuvent être de véritables graines d’amour. J’y crois vraiment.

Et si nous avions de nouveaux mots à planter dans notre jardin, ce seraient lesquels?

J’aime bien m’apporter de la douceur avec les mots. Je choisis de nouveaux mots pour soulager mon quotidien, changer mes perceptions et goûter au réconfort de cette force intérieure qui grandit :

Je choisis les mots :

❤️Aube: c’est à travers les premières lueurs que ma vie reprend son sens. Je suis bien vivante aujourd’hui et c’est tout ce qui compte en ce moment précis.

❤️Cabane : parce qu’elle est faite de bois, de racine et de feuilles et que, curieusement, le vent ne pourra pas tout emporter.

❤️Franchise : parce que je dois me dire toute la vérité. Même si elle n’est pas facile à entendre parce que la peur et le doute font partie de mon univers ces jours-ci.

❤️Fleuve : parce qu’il est vivant, puissant et plein de ressources incroyables. J’ai envie de lui ressembler.

❤️Gazouillis : parce que je me réveille chaque matin avec le bonheur des oiseaux à l’oreille. Et je me sens plus légère.

❤️Péninsule : je me sens protégée, je sens que je peux avoir mon espace pour me sentir unie avec ma petite famille.

❤️Source : elle me rafraîchit les idées, elle me fait un bien fou et m’offre des promesses d’un renouveau merveilleux, même dans la souffrance.

❤️Tendresse : j‘ai vraiment envie de prendre mes enfants dans mes bras, de leur dire comme ils sont magnifiques. J’ai le désir de voir leurs yeux briller et leur sourire illuminer la pièce.

Ma famille vit des pertes en ce moment. Des pertes monétaires assez grandes. Mais ce n’est rien de grave, au final. Ça ne m’avancerait à rien de paniquer. J’ai plutôt décidé de me concentrer sur les gains que nous faisons de l’autre côté :

Des instants précieux qui ne reviendront jamais. Du temps pour découvrir de nouvelles activités à la maison : l’opéra, les musées virtuels, l’école à la maison, les recettes en famille, les rires, les délires, les soupers ensemble tous les quatre. Ça n’existait pas vraiment, avant. On roulait à 100 000 à l’heure et on ne voyait pas que le temps filait entre nos doigts.

On a des projets plein la tête et le cœur qui déborde d’amour en ce moment. Des projets simples qu’on a envie de faire ensemble.

Quels seront les mots qui se transformeront en graines d’amour❤️ pour vous?

Photo prise sur le vif avec mon fils

 

Source de la photo : www.roseauxjoues.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *