À toutes les villes du Québec qui négligent leurs patinoires

Comment écrire une lettre réconfortante
décembre 16, 2020
Voir tout

À toutes les villes du Québec qui négligent leurs patinoires

Ce n’est pas un caprice.

C’est une question de survie.

Nos ados souffrent face au confinement obligatoire.

On leur dit d’aller à l’école. 

Ils voient certains de leurs amis du coin de l’œil.

C’est une chance qu’ils puissent échanger un peu.

Une question de santé mentale et de souvenirs mémorables.

Alors, quelles seront les villes qui se lèveront avec honneur pour leur permettre de retrouver un tant soit peu leur liberté?

 

Patiner et jouer au hockey : un plaisir de l’hiver

On dit qu’au Québec, l’hiver, ce n’est pas évident. 

Qu’on se les gèle. 

Qu’il n’y a pas grand-chose à faire. 

Quand je regarde mes enfants, je me dis que c’est complètement faux : ils veulent toujours aller sur la glace et ne s’ennuient jamais lorsqu’ils jouent au hockey.

 

Mais ce plaisir, indispensable pour passer l’hiver, dépend toujours de notre ville.

 

Encore cette année, on attend que notre patinoire de quartier soit prête et je ne comprends pas pourquoi elle ne l’est pas.

 

« Icitte au Québec y fait pas froid, y fait frette » 

Loco Locass

 

Mais heureusement, y fait chaud sur la glace et on oublie de chialer après l’hiver. 

Au contraire, on l’apprécie. 

Ça devient même notre saison préférée.

Pouvez-vous y croire?

 

Voir les yeux de nos enfants briller, ça n’a pas de prix. Surtout aujourd’hui, en temps de pandémie, où rien n’est plus normal pour personne. 

 

Rien ne fonctionne comme d’habitude. Plus que jamais, les jeunes ont perdu leurs repères.

 

Les règles se resserrent et le plaisir se compte à la petite cuillère. 

 

Les activités habituelles ont pris le bord. 

 

Tout le monde fait des compromis et des sacrifices. Et on comprend pourquoi. 

 

Les jeunes ne vivent plus avec la même liberté.  Si on peut leur offrir un peu de plaisir parce que c’est permis, je dis : “Qu’est-ce qu’on attend?”.

 

Certains jeunes réagissent, d’autres se taisent, avec un sentiment d’abandon au cœur. Et nous, on a le devoir de penser à eux.

 

On leur dit d’être patients, d’être vigilants, d’être résilients. Et ils le font avec brio. Je leur lève mon chapeau.

 

Mais on oublie qu’ils continuent de rêver à leur vie d’avant, à leurs amis, à leurs activités sociales si précieuses. 

 

Si on peut leur donner un peu d’espace pour qu’ils puissent dépenser leur énergie, rire et s’amuser, on doit le faire sans attendre.

 

Je parle au nom de mes fils, au nom de tous ces enfants et adolescents qui font de leur mieux pour traverser la vague avec nous. 

 

Au nom des garçons et des filles qui tentent de ne pas décrocher, de ne pas se perdre, de ne pas se faire avaler par les vagues.

 

La patinoire est le repère numéro un chez nous

 

C’est la même histoire qui se répète cette année. Pouvons-nous rendre les vacances de Noël magiques pour nos enfants?

 

On vient juste d’annuler la fête de Noël avec papi, mami, cousins et cousines.

 

On ne veut plus voir nos jeunes les yeux toujours rivés sur les écrans, branchés sur Fortnite, YouTube et Instagram. 

 

Il y a autre chose qui existe aussi.

L’avons-nous oublié?

 

Si on ouvre une porte pour leur offrir un espace de joie, comme aller skier, aller patiner, aller glisser sur les pentes, on leur permet de passer un moment extraordinaire au grand air.

 

Chaque geste compte. Celui que les villes peuvent faire pour nos enfants compte encore plus que les autres.

 

Il y a deux jours, mes enfants sont tombés en vacances. Ils avaient croisé leurs doigts très fort pour que les patinoires extérieures soient prêtes. 

 

Car eux, ils étaient plus prêts que jamais à pratiquer leur sport favori : enfin !!! 

 

Chaque année, ils attendent impatiemment les vacances de Noël pour passer du temps sur les glaces de leur ville.

 

Ils sont complètement accros à leur patinoire : jouer au hockey est vital. Peut-être que plusieurs papas et mamans se reconnaîtront dans cet te affirmation. Ils sont accros, pas juste un peu, mais beaucoup, et passionnément.

 

Trouver la meilleure solution pour nos jeunes sportifs

Je pense que les villes ne savent pas à quel point c’est important pour nos jeunes. Indispensable, encore plus que jamais, ces jours-ci.

 

Réveillons-nous, et vite!

On a le pouvoir de rendre ça magique.

Ça ne prend pas grand-chose.

Juste un peu d’eau, de soin, d’efforts et d’organisation.

 

Connaissez-vous des enfants qui ne vivent que pour jouer au hockey durant des heures et des heures? 

 

Savez-vous à quel point ils sont heureux, épanouis, libres et pleins de cette belle vitalité qu’on veut tant voir chez nos adolescents?

 

Chaque année, mon plus vieux prend ses patins, son bâton et une rondelle et marche jusqu’à la glace du quartier pour voir si la patinoire est prête.

 

Chaque année, elle ne l’est pas.

 

Cette année, la température est clémente : parfaite pour faire des glaces d’enfer.

 

Mais, encore une fois dans ma ville, elles ne sont pas prêtes.

 

Je lis la déception dans leurs yeux et ça me rend encore plus triste à cause de vous savez quoi.

 

Je ne comprends pas pourquoi certaines villes n’en font pas une priorité. Le bonheur des citoyens devrait être au centre, non?

 

Le tatouage du bonheur de jouer sur la glace

Au Québec, le hockey extérieur pour les jeunes, c’est plus qu’une tradition, c’est un feeling tatoué sur la peau et sur le cœur.

 

J’espère que les villes prendront leurs responsabilités avec considération. 

 

Quelles seront les villes qui prendront le temps de veiller à ce que les jeunes se rappellent de Noël 2020, comme le meilleur moment de leur vie? 

 

Et ça, juste parce que la glace était là pour eux et les attendait avec le sourire.

 

Je nous mets au défi de partager ce message avec vigueur afin de changer rapidement les choses.

 

Qui est prêt à partir un palmarès des patinoires les mieux entretenues?

Ça pourrait faire toute la différence pour nos enfants.

 

Et vous, quelle importance ont les activités hivernales dans votre famille?

Votre patinoire tient-elle une importance capitale pour vos enfants? Est-elle prête et bien entretenue durant l’hiver?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *