6 bonnes habitudes pour bien se préparer à écrire un livre

Exister à la hauteur de ses attentes 
novembre 20, 2019
Voir tout

6 bonnes habitudes pour bien se préparer à écrire un livre

Un plan, un plan, c’est quoi ça, un plan? 

Avant d’élaborer un plan et de se mettre à écrire sur n’importe quoi, n’importe comment, il est utile de se préparer en ayant mis en place un espace idéal pour travailler son manuscrit. Il est essentiel aussi d’instaurer de bonnes habitudes d’écriture, d’abord et avant tout. Parce qu’on n’a pas envie que notre manuscrit dorme dans un tiroir comme la plupart des livres qui ne verront jamais le jour. 

Donc, pour maximiser ses chances de réussir à terminer son tout premier livre, il faudra découvrir 6 bonnes habitudes à mettre en place en tant qu’écrivaine.  

1.Lieu d’écriture de rêve pour l’apprentie écrivaine 

Posez-vous la question suivante :  

Dans quel lieu je vais être la plus productive et la plus inspirée pour écrire? 

Faites-le test : promenez-vous d’un café à l’autre ou d’un parc à votre maison et vous verrez ce qui vous convient le mieux. Tant qu’on n’a pas essayé, on ne peut pas savoir. 

Déterminez le lieu idéal pour vous et aménagez votre table de manière à rendre le temps que vous y consacrez efficace et rentable. Cela rendra votre expérience d’écriture inoubliable. 

Chaque écrivaine a son lieu de prédilection pour être plus créative, pour égayer le flot d’idées qui survient le moment venu. Certaines aiment écrire dehors et voir les gens passer. Elles sont inspirées par les silhouettes, les comportements, les démarches des passants ou même les paysages peuvent leur donner mille idées. D’autres ont besoin de se retrouver dans le calme de leur maison. Est-ce que votre bureau vous inspire pour écrire? S’il ne vous inspire pas, il est temps de le mettre à votre goût. C’est une bonne raison d’ajouter des citations ou des images qui allument votre matière grise et vous donnent envie de vous mettre à la tâche. Soyez créative, ici aussi.  

Apprenez à toujours être à l’écoute de ce que votre plume vous dit. Elle aime changer de lieu, cela stimule votre cerveau créatif? Faites-le.  

Si, pour vous, la constance est importante, demeurez dans ce même café qui vous met déjà dans l’ambiance de votre histoire ou restez paisiblement à la maison, dans cette pièce parfaite et confortable, pour vous mettre à l’œuvre. 

2.Évitez les distractions quand vous êtes inspirée : créez, écrivez et soyez réellement productive. 

Par contre, si vous n’arrivez plus à écrire, c’est peut-être le signe qu’il faut prendre une pause. Que vous avez besoin de vous aérer l’esprit. Faites une marche, appelez un ami, lisez un livre : toutes ces réponses sont bonnes pour vous permettre de libérer votre cerveau de cette tension. Vous verrez que les idées prennent forme beaucoup plus facilement quand on ne force pas les choses et qu’on a donné à son corps et à son esprit ce qu’il lui faut pour composer une bonne histoire.  

Le confort et le plaisir de créer devraient être au premier plan.  

Il faut donc penser à tout :  

La disposition de votre bureau; 

Le confort de votre chaise; 

L’efficacité de votre ordinateur; 

Les livres à votre disposition. 

La température idéale  

3.Les rituels qui éveillent les grandes lignes de votre histoire 

On peut même avoir des petits rituels qui nous aident à nous mettre dans l’esprit de l’écriture créative. 

 Une chandelle odorante qui nous détend et nous rappelle de bons souvenirs;  

Une méditation; 

Une séance de yoga ou de vélo (sport) avant de se mettre au travail, c’est toujours une belle option; 

Le chant des oiseaux; 

Le vent qui pénètre par la fenêtre. 

Ce n’est pas obligé d’être des choses bien compliquées pour éveiller sa créativité. 

4.L’instant idéal pour écrire 

Certaines personnes sont des oiseaux de nuit. Elles ne fonctionnent pas bien le matin, car leur cerveau est plus ou moins productif. Elles ont besoin de plus de soutien pour fonctionner à leur maximum. Leur concentration augmente lorsque la journée avance.  

D’autres sont des lève-tôt. Elles sont fidèles au poste dès leur réveil et ont même déjà commencé à avoir des idées, allongée dans leur lit. 

Vous êtes la mieux placée pour connaître votre horaire d’efficacité et de productivité. Ne négligez surtout pas ce point en écriture. Il pourrait vous permettre d’être à votre meilleur ou pas du tout. 

5.Le planning d’écriture parfait 

Planifiez votre temps d’écriture en fonction de votre réalité personnelle et professionnelle. Si vos horaires sont stables, c’est beaucoup plus facile d’ajouter une séance d’écriture à votre horaire. Si vous avez des horaires variables, soyez souple dans votre organisation, mais pas dans votre planning. Assurez-vous d’écrire chaque semaine ou un peu chaque jour, c’est encore mieux. Mais soyez réaliste, si vous avez de jeunes enfants qui demandent davantage de votre attention. Essayez d’écrire quand ils sont couchés et bien endormis. Vous diminuerez les chances de vous faire interrompre continuellement pour tout et pour rien. 

Vous êtes le seul maître de votre réussite dans cette aventure avec l’écriture. Ne gaspillez pas votre chance de compléter la composition de votre manuscrit. La constance et la planification sont vos meilleures alliées. 

6.Engagez-vous à vous rendre jusqu’au mot FIN

Je vous le confirme ici : il y aura de nombreuses embûches, beaucoup de distractions, certaines personnes, sans le savoir, tenteront de vous faire dévier de votre route. Ce sera donc à vous de tout mettre en place pour vous permettre d’accomplir ce rêve qui vous est si cher. Voici quelques suggestions pour mettre toutes les chances de votre bord. 

  1. Demandez à une amie de vous suivre et d’être votre coach. Elle pourrait vous appeler chaque semaine pour s’assurer que vous avez bien écrit. Elle peut même être votre première lectrice, si le cœur lui en dit. Parfois, avoir un témoin nous oblige à rendre des comptes et à faire les efforts nécessaires pour garder le ca
  2. Écrivez une lettre d’engagement envers vous-même. Signez-la et faites signer un témoin. (lien vers ma lettre d’engagement.) 
  3. Donnez-vous des dates butoirs pour chaque chapitre et selon la fréquence de votre travail d’écriture. Mettez en place un calendrier clair et précis. Ce ne sera pas évident de créer un échéancier, surtout si vous n’avez jamais écrit régulièrement auparavant. Ce sera difficile de savoir combien de temps vous prendrez pour écrire un chapitre. Mais dites-vous que c’est seulement à titre indicatif, pour vous permettre d’établir une routine d’écriture cohérente. Personnellement, j’aime bien le décompte de mots par jour ou par mois. Par exemple, on peut établir 3000 mots par jour, par semaine. Ça s’inscrit dans notre cerveau et on se met en action pour y parvenir.

Es-tu prête à sortir le manuscrit que tu caches au fond d’un tiroir? Je t’invite à la faire et à trouver tout le plaisir qu’apporte l’accomplissement d’un rêve qu’on a depuis longtemps.

Bonne écriture !

Marie-Belle xx

Source de la photo : www.roseauxjoues.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *