Accros de jeux vidéo

Marissa Delisle, créatrice de vie sur mesure
juillet 17, 2018
La femme qui ne meurt pas
août 8, 2018
Voir tout

Accros de jeux vidéo

FORTNITE DÉVASTE LA VIE DES JEUNES  

On a parlé des joueurs de la LNH, de la NFL et des autres sportifs professionnels, mais qu’en est-il de nos jeunes enfants ? Ils sont les premiers à vivre les effets de dépendance extrême de ce jeu. Et les parents ne sont pas outillés pour les accompagner là-dedans. On ne s’attendait jamais à vivre ça chez nous. On pratiquait des sports, on était heureux, avant tout ça. Mes enfants n’ont jamais ressenti le besoin de jouer à des jeux vidéo pour ne plus décrocher pendant des heures. 

 

Chez nous, on n’a jamais beaucoup joué aux jeux vidéo. On aime le sport. On aime vivre des expériences dans la vie réelle. Mes jeunes pratiquent des sports d’équipe extrêmement enrichissants : le soccer, l’été, et le hockey, l’hiver. Et, depuis qu’ils sont tout petits, je n’ai jamais eu de problème à les faire jouer dehors. Jusqu’à ce que Fortnite arrive.  

J’ai toujours été contre les jeux qui ne sont pas de l’âge de mes enfants. Mais quand j’ai vu qu’un grand nombre de jeunes jouaient à ce jeu, j’ai fini par dire oui. Ce fut la pire erreur de ma vie. Mon fils jouait chez les autres et je ne savais pas à quel point, il n’arrivait plus à décrocher de ce monde virtuel. Chez nous, ce fut la débandade. 

PIRE QUE LES MACHINES À SOUS 

À mon avis, Fortnite atrophie les neurones des jeunes. Ils ne veulent plus arrêter de jouer, ils sont absorbés par le jeu. Leurs comportements changent, ils deviennent agressifs, plus que jamais, et c’est la guerre à chaque fois qu’il est temps d’arrêter. Mon plus jeune ne joue presque jamais, mais il regarde le plus vieux jouer pendant des heures. Ce n’est pas mieux, à mon avis. Presque chaque fois qu’il éteint sa PS4, la bataille prend entre mes deux enfants. Leur cerveau est saturé par quelque chose que je ne peux nommer. 

Mon grand de 11 ans a même sauté un souper tellement il était accro et on a dû lui confisquer la machine pour être certain qu’il comprenne bien que la vie ne tourne pas autour de ce jeu. D’ailleurs, on lui confisque sans arrêt l’appareil, parce qu’il n’arrive jamais à stopper le tout. 

Parce que j’ai trouvé ça trop intense, j’ai commencé à parler avec d’autres parents autour de moi. Et je me suis rendu compte que nous n’étions pas les seuls à vivre ce cauchemar au quotidien. J’ai entendu dire qu’une jeune fille s’était fait pipi dessus tellement elle ne voulait rien manquer de sa partie. Que la majorité jouait pendant des heures aussi. On a restreint le jeu au minimum. Ça été très difficile, il a réagi très fort. 

PRENDRE LE TAUREAU PAR LES CORNES 

Où est rendu le monde ? On accepte qu’un jeu aussi addictif entre dans nos maisons. On ne le savait pas. Ce n’était pas prévu. Personne ne nous l’avait dit. Est-ce qu’on laisserait nos enfants jouer au casino ou fumer des cigarettes ? Je crois que ce jeu est aussi néfaste pour la santé physique et mentale des jeunes, à sa façon, et je tiens à ce que les adultes se posent les bonnes questions et investiguent en ce sens.  

 Les deux premiers mois, il a acheté des trucs inutiles pour faire rouler son jeu. Ça nous a coûté une petite fortune et on n’était même pas au courant. Je ne crois pas que c’est un hasard. Tout a été pensé en ce sens. S’enrichir sur le dos des familles est inadmissible. En plus de voler leur jeunesse et de détruire dans un claquement de doigts la passion que certains jeunes ont dans la vie de tous les jours, Fortnite déclenche une dépendance totalement malsaine. 

 HYPNOTIQUE FORTNITE 

Ces mauvaises habitudes de vie les rongent par en-dedans. Quand je vois mon fils arriver de l’école, ne pas me regarder tellement il a hâte de se brancher, je me dis que ce n’est pas ce que je veux dans nos vies. Ce n’est pas normal du tout. Ce sont des sportifs qui deviennent amortis par le jeu et qui oublient, peu à peu, les plaisirs du sport. C’est plus grave qu’on ne le pense. Il faut agir, et vite, avant de créer une société dépendante aux jeux vidéo. 

On a parlé des joueurs professionnels de hockey, de baseball et de football. Mais il y a pire encore que ça. Ce sont des adultes consentants. Ils savent un peu plus ce qu’ils font quand ils décident de perdre des heures précieuses de leur vie devant l’écran. Ils ont plus de maturité pour gérer, je pense.  

 ÉCRAN, QUAND TU TIENS MON ENFANT

Vaut mieux prévenir que guérir, et j’aimerais prévenir les futures générations qui grandissent et leurs parents des dangers de sombrer devant l’écran pendant des heures. N’est-il pas recommandé que les jeunes ne passent pas trop de temps devant les écrans chaque jour ? Leur cerveau n’a pas fini de se développer. Quels sont les effets sur leur développement ? Quels sont les effets sur leurs habitudes de vie ? Quels sont les effets sur leur corps, aussi ? Quels sont les effets sur leurs relations familiales et amicales ?  

Fortnite est en train de dévorer le temps de vie des générations tout entières. Pas question de ne rien faire et d’attendre de voir les effets à long terme avant d’agir. Je prends mes responsabilités et vous ?

 Texte: Marie-Belle Rédaction Créative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *